Archives de catégorie : On était là

HTP Reportage ! Boxer les préjugés

Retour en voix avec une création sonore révélant deux espaces-temps différents, une rencontre radiophonique entre Dimitri Madi, volontaire en service civique sur HTP Radio et Mme Béatrice, présidente de l’ASSJ67 au studio de Horizome, et une autre entre Audrey Hoffmann de la JEEP et Aurore Isenmann de l’association Allez les filles au CSC le Galet, nous permettant de mieux saisir comment au travers de la pratique sportive, il est surtout question de bienveillance et de pouvoir d’agir auprès des jeunes du quartier.

Ludovic Groguhe, habitant de la maille Catherine, est boxeur, vice-champion de France catégorie poids lourds légers 2009 et 2010. Désireux de partager ses connaissances, il a fondé fin de l’année dernière, l’association familiale ASSJ67, qui a notamment organisé cet hiver différents événements festifs au CSC le Galet à destination des jeunes générations.

Aurore Isenmann, spécialisée en boxe et self-défense, est monitrice au sein de l’association Allez les filles Alsace dont l’objectif est à la fois d’initier les jeunes filles à la boxe féminine mais aussi de mettre en place sur le territoire strasbourgeois différentes actions de prévention contre les violences faites aux femmes.

Radio Comptoir ! Le forum du labo citoyen à Koenigshoffen

Après le format Radio Caddie permettant à HTP Radio d’investiguer d’autres territoires populaires de Strasbourg, voici une nouveau format radiophonique élaboré par le labo citoyen, celui de la Radio Comptoir ! Le principe est simple : on pose les micros sur le comptoir, les coudes sur le zinc, on mange, on boit, on discute, on refait le monde…

 

Première expérience autour du forum #3 du labo citoyen spécial Koenigshoffen au bar le poilu avec quatre podcasts thématisés, qui tentent à la fois de dessiner des portraits du quartier mais aussi de co-construire un diagnostic territorial partagé entre citoyens et citoyennes !

 

> Une expérimentation de l’outil radiophonique comme un procédé de co-création d’un diagnostic territorial partagé.

 

#1 Contexte local et historique du quartier (5 min) :

Il s’agit de revenir à la fois sur l’histoire du poilu, bar mythique de Koenigshoffen, tout en dressant une premier portrait de ce quartier ouest en pleine mutation du fait de l’arrivée du tramway prochainement.

 

#2 Débat citoyen autour de l’éducation dans le quartier (12 min) :

Trois écoles se partagent les bambins du quartier… Mauvaise ou bonne gentrification, les mots sont posés !

 

#3 Pour des lieux qui rassemblent  (15 min) :

Partant du constat qu’il n’y a pas de marché à Koenigshoffen (même si chaque vendredi, on retrouve devant le csc Camille Clauss deux étales), où se trouvent les lieux de rassemblement dans le quartier? Le poilu? L’association Parenchantement? le parc Grüber ? le square Appert?

 

#4 La vie de quartier, place au micro comptoir (28 min) :

Discussion autour des élus de quartier, puis retour sur des histoires et des vécus personnels marquant les points de vue sur la vie du quartier.

 

> Au final, c’est quoi le labo citoyen?

Sorte de regroupement populaire questionnant le Strasbourg d’aujourd’hui afin de proposer au fur et à mesure des expériences communes, des pistes concrètes d’avancement du Strasbourg de demain, le labo citoyen est avant tout à saisir comme une initiative indépendante et citoyenne, levier positif et acteur en devenir du débat public.

 

Le principe :

 

1- Créer un forum ouvert au plus grand nombre sous la simple condition du respect de notre manifeste.

2- Ce forum réceptionne, regroupe, identifie des sujets et des problématiques du quotidien des usagers de la ville.

3 – Une fois le sujet identifié, nous activons un groupe de travail dédié à l’analyse et la résolution du sujet : Le Labo !

4- Chaque labo est constitué des membres volontaires du forum et fait appel à son réseau, à des experts et ses compétences internes pour porter le suivi du sujet.

5- Une fois qu’une proposition est aboutie, le forum la porte auprès des financeurs, politiques, partenaires, médias pour la concrétiser.

 

 

Ça vous tente de rejoindre le crew? C’est par ici !

 

Un grand merci à Mehmet, le propriétaire du poilu de nous avoir ouvert ses portes, à Karim, Rachid, Marcel et Benjamin pour la vive discussion qui a suivi ! Reclaim the street…

 

Une investigation proposée par le laboratoire citoyen « Droit à la ville », Yann Coiffier, Guillaume Libsig et Pauline Desgrandchamp. Une production signée HTP Radio !

 

HTP Reportage ! mon quartier réenchanté

Les 12 et 13 octobre 2018, c’était encore l’été indien ! La compagnie 12:21, sous l’impulsion de sa directrice artistique Fatou Ba, a proposé en partenariat avec l’association AMI, d’investir le coeur de maille Éléonore en grand théâtre à ciel ouvert. HTP Radio était sur place pour garder trace de ce moment de rencontre et de partage convivial.

 

En écoute ici, un reportage déambulatoire, signé Dimitri Madi, à la rencontre des différentes animations proposées avec les partenaires locaux, l’association AMI, Femmes d’ici et d’ailleurs, Femmes actives, le CSC Le Galet, les Percussions de Strasbourg, Horizome et les élèves du collège Truffaut et Érasme.

 

 

Et là, l’enregistrement du spectacle « L’Anahata », oeuvre originale de la compagnie 12:21  en collaboration avec le CIR et le CADA du Foyer Notre Dame :

 

 

spectacle « L’Anahata », 13 octobre

 

> C’est qui la compagnie 12:21?

La compagnie 12:21 a été créée en 2014 par Fatou Ba, en tant que structure de théâtre inclusive. Elle oriente principalement ses recherches autour des questions de transmission, d’identités, d’appartenances, d’histoires et de cultures. Son projet est né de rencontres plurielles : avec des artistes ayant une expérience en milieu scolaire ou dans des institutions spécialisées, et des travailleurs sociaux, des chercheurs, des professionnels du monde médical et des enseignants. Le conte occupe une place privilégiée, car il éduque tout en divertissant et il est par ses origines, populaire et accessible à tous.

 

Depuis maintenant trois ans, la compagnie 12.21 travaille en résidence dans le quartier de Hautepierre en offrant aux habitants une pratique à la culture inclusive et en les impliquant dans le processus de création de leurs spectacles. La compagnie réalise ainsi ses actions de manière collaborative à destinations de publics divers (réfugiés, collégiens, mineurs non accompagnés,…).

 

HTP style ! plateau-radio au jardin de la Catherine

Dimanche 03 septembre, dernier jour du chantier ouvert et participatif du jardin de la maille Catherine !

HTP Radio s’est installé à côté des habitants, des jardiniers, des enfants et de l’équipe de Horizome pour discuter et vous faire découvrir l’ambiance fantastique d’un moment de vie en commun.

 

Radio jardin et pomme rouge !

 

 

Nous avons pu accueillir Barbara Morovich, anthropologue et fondatrice de l’association Horizome, Hayet qui nous raconte sa vie dans le jardin, Gregoire et Alain qui nous parlent des jardins de Hautepierre, Kamissoko et Hélène qui nous racontent leurs pires et meilleurs souvenirs sur le chantier, ponctués de montages concoctés par Pauline Desgrandchamp et Anissah Janally. En direct, un petit freestyle avec les enfants du quartier!  Et pour finir, une note d’amour… 

Merci à Léo qui a assuré la technique et Bernadette Nguyen pour l’animation de cette émission haute en couleur!!! Dédicace à Norman et Anissah qui ont travaillé sur le conducteur et le montage des prêts à diffuser.

Si vous tendez bien l’oreille vous entendrez même les coulisses de l’émission en direct !!! 😉

 

> Ça sert à quoi un conducteur radio?

Pour monter une émission de radio en direct, les journalistes vont écrire sur le papier une trame narrative permettant de relier le technicien en régie, l’animatrice en direct et la coordinatrice d’antenne. En fait, c’est un peu le plan élaboré en commun pour balancer la sauce lors du direct !

 

> Et c’est quoi un prêt à diffuser?

Appelé dans le jargon PAD, il s’agit d’un montage sonore réalisé avant l’événement du direct, permettant de restituer ce qu’il a pu se passer durant une semaine de grand chantier. Il permet au journaliste d’accueillir chaque invité de l’émission en fonction d’une thématique issue de ce PAD et donc d’affirmer un propos radiophonique.

 

ex ici : les constructions, les plantations, les repas partagés, les discussions et les rencontres