Archives par mot-clé : Ville de Strasbourg

HTP reportage ! la réouverture de la piscine

Depuis le début de l’été, la piscine de Hautepierre a réouvert ses portes après cinq années de grands travaux. En mars dernier, HTP Radio se rendait en avant première à la visite de cet équipement faisant peau neuve, organisée par la direction de Proximité Hautepierre et la direction des Sports de l’Eurometropole de Strasbourg.

 

En écoute ici, une narration originale  signée Marie-Elodie Savary, étudiante en DSAA In Situ Lab, en stage actuellement chez HTP Radio!  Un reportage entre bruits mécaniques _traces des travaux encore en cours à l’époque_ et sonorités aquatiques _sortes d’empreintes identitaires des lieux_

 

Merci à Sophie et Fiona, volontaires en service civique, pour les prises de sons!

> C’est quoi les changements notables ?

Mise en service en 1987, la piscine de Hautepierre a fermé ses portes à la fin de l’été 2015 pour les réouvrir le samedi 7 juillet 2018.

Au programme de la rénovation :

-diminution du bassin intérieur afin de faciliter l’apprentissage de la natation,

-mise aux normes pour les personnes à mobilité réduite et accessibilité aux familles,

-réfection des vestiaires qui deviennent mixtes,

-création à l’extérieur d’un bassin nordique ouvert toute l’année.

 

Pour retrouver les horaires et informations supplémentaires > cliquez ici !

 

Tout baigne à HTP?

> En quoi le récit permet-il de donner sens au reportage?

L’action de mêler récit et reportage peut être vue en deux temps. Le premier est selon le dictionnaire  » l’action de recueillir à leur source des informations d’actualité ou d’intérêt documentaire et de les relater directement, aussi objectivement que possible « , il s’agit là du reportage. On veut juste récolter le plus de données sans parti-pris artistique et presque le livrer tel quel. Dans un deuxième temps, il est possible de relier reportage et récit, cela se passe au niveau du montage des informations. Dès lors que l’on décide de garder ou de supprimer certains éléments, nous faisons des choix teintés de subjectivité. Ainsi, choisir de narrer un reportage, c’est se servir de ces éléments bruts afin d’en créer une histoire qui suit un fil conducteur et qui aura besoin d’autres sources sonores pour l’aider à raconter. C’est également insuffler des émotions que l’on veut faire ressentir à l’auditeur, afin qu’il fasse parler son propre imaginaire.

 

Ici, plus qu’une découverte de la piscine d’Hautepierre, nous vous proposons de vous laisser emporter aux bruits des vagues.