Archives par mot-clé : Été

Place à l’été pour voyager !

J’irai manger chez Oumar

Le 5 août 2020, Waïla, Marie-Élodie, Fatima et Mikaïl se rendaient au centre Tomy Ungerer dans la maille Athéna pour rejoindre Raphael et Oumar afin de découvrir une recette typique de Guinée-Conakry !

Retour en podcast sur le temps passé à partager astuces de cuisine et avis sur le piment :





  

> Recette du soir : Poulet Braisé au Manioc et ses bananes plantains frites !

Difficulté : **  // Temps de préparation : 45 minutes // Temps de cuisson : 45 minutes // Satisfaction gustative : *****

Ingrédient pour 8 personnes :

  • Huile

Epices :

  • Curcuma
  • Sel
  • Ail en poudre
  • Canelle en poudre
  • Gingembre en poudre
  • 4 cubes de maggi
  • Piment en poudre
  • Sel chinois (à chercher au magasin chinois)

Viandes :

  • 8 cuisses de poulet

Légumes :

  • 10 petits piments rouges
  • 20 tomates
  • 15 bananes plantains
  • 6 grands maniocs (Astuce : pour les choisir, il faut privilégier les grands et longs et vérifier le bout du tubercule)
  • 15 oignons jaunes
  • Une botte de persil plat

Enlever la peau de la viande, les rincer et les mettre dans un grand plat qui va au four

Y ajouter les épices : curcuma, cannelle, ail en poudre, gingembre, piment de Cayenne, sel chinois, sel et deux cubes de maggi.

Dans un saladier préparer les oignons, en les coupant en petit dés. 

Séparer les oignons en deux saladiers. Dans un, rajouter du persil et un piment coupé en rondelle et mixer le tout. Puis répartir la préparation sur le poulet et laisser mariner 20 min

Laisser de côté le deuxième saladier

Couper les bananes en biseau, les saler et les faire frire dans une poêle. Eviter de les superposer, car elles risquent de coller entre elle.

Préchauffer  le four  à 180°C et ensuite enfourner le poulet. Surveiller la cuisson

Couper le manioc en gros morceaux et enlever la peau, les rincer. Les mettre dans une grande casserole, les recouvrir d’eau et les faire cuir, jusqu’à ébullition.

Couper les tomates en petits morceaux  et les réserver.

Dans une casserole, faire chauffer de l’huile, y rajouter le saladier d’oignon. Les faire caraméliser en les laissant cuire tout en remuant. Les saler. Mettre à feu doux et mélanger pour éviter que les oignons accrochent. Apres 10 minutes y  rajouter les dés de tomates. Remuer en écrasant les légumes. Cuir à feu moyen.

Ensuite assaisonner le tout avec gingembre en poudre, piment en poudre, cannelle, ail et 2 cubes de maggi (les mettre un après l’autre), sel chinois, sel (l’astuce pour ramollir le maggi, c’est de le mettre sur le côté de la casserole). Toujours remuer pour éviter que ça accroche.

Pour le piment : Dans un saladier, couper les piments en rondelle pour les mixer (ne pas oublier d’ôter le cœur du piment), y rajouter des oignons cuits, de l’huile et une petite cuillère de sel.

Mélanger le tout. Et laisser reposer.

Lorsque le poulet est cuit servir avec des morceaux de manioc, des bananes plantain et couvrir de la sauce tomate oignons.

  

Et pour terminer, un titre qu’Oumar voulait partager avec nous :

HTP Reportage ! Le concert d’HANATSUmiroir

Le 22 août dernier, un incroyable instrument prenait place pour le temps d’un concert minimaliste au coeur de la maille Éléonore. C’est l’ensemble strasbourgeois HANATSUmiroir qui est venu squatter aux pieds des immeubles de la place Montaigne pour proposer une oeuvre musicale répétitive, ainsi qu’une collaboration hip-hop made in HTP.

> Une collaboration avec deux jeunes rappeurs du studio La Ruche!

Avant le concert, EHM et MNG sont venus à deux reprises dans le local de HANATSUmiroir à la friche Laiterie, pour co-réaliser un titre commun reliant musique hip-hop & electro-acoustique.

> L’Organous, un instrument incroyable!

Ce fut également l’occasion pour HTP radio d’interviewer Léo Maurel, le luthier concepteur de l’Organous, un orgue multi-modulaire, tentaculaire et spatialisé. Il revient sur la création de son instrument au travers de ce podcast :

> Et l’ensemble HANATSUmiroir, c’est qui?

HANATSUmiroir est né en 2010 de la rencontre de la flûtiste Ayako Okubo et du percussionniste Olivier Maurel.

Animé par l’envie de développer un nouveau répertoire, voyant celui-ci comme outil poétique de lien de entre les cultures et les pratiques, le duo fédère rapidement autour de lui un effectif élargi d’interprètes, performeurs, danseurs, artistes visuels et scénographes. Entre recherche, création et répertoire, l’envie de construire des situations scéniques propices à une autre écoute des musiques de notre temps, a amené l’ensemble sur les scènes et festivals de plusieurs pays d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord.

En parallèle, HANATSUmiroir développe des actions de médiation et de pédagogie qui s’enrichissent des créations emmenées par l’ensemble, sur le territoire alsacien. L’ensemble organise également des rencontres et ateliers avec les compositeurs qui sont autant d’occasions de nouvelles découvertes musicales.

plus d’informations sur le site !

Au pied de ma tour #6 Yassine Zirouri

Depuis maintenant deux ans, notamment sur la place Kléber, plusieurs jeunes à vélo se retrouvent pour faire des wheeling et autres figures encore plus originales, leur permettant de rafler le bitume. C’est ce que l’on nomme la Bike life en tant qu’initiative culturelle et urbaine. Le principe : organiser des rassemblements, des concours et des missions spéciales à réaliser à vélo sur une place ou sur une route ouverte…

Mikaïl et Marie-Élodie, membres de HTP radio sont allés à la rencontre de l’un des précurseurs strasbourgeois de cette nouvelle pratique d’appropriation urbaine, Yassine Zirouri qui habite à la Eley.

> Rencontre avec Yassine :

Yassine a une passion et il a bien envie de la faire partager à d’autres. Dans le quartier, tout le monde le connaît, c’est celui qui est toujours en vélo avec une combinaison de super-héros ! Retour en vidéo et en podcast pour découvrir son portrait :

Direction artistique : Mikail Baba
Tournage : Mikail Baba et Adis Aljic
Montage : Gabrail Saaev
Avec l’aide de Marie-Élodie Savary, volontaire en service civique au sein de HTP radio

  • Son âge : 17 ans
  • Son blase :  Bikelife.YZ
  • Son style :  Jeans et sapes de skate
  • Sa spécialité : le wheeling sans les mains
  • Sa devise : « Ride for real »

> Les origines de la Bike life :

Depuis maintenant de nombreuses années, « la ride en général et la moto en particulier sont devenues indissociables de la street culture, pratiquement au même titre que la danse, le graff ou d’autres disciplines plus traditionnelles issues du hip hop ». (cf Booska P)

> Et le vélo dans tout ça?

Cela fait deux ans que la pratique de Bike life à vélo tend à se propager en France. Au départ, c’est aux US puis à Londres que commence à se démocratiser l’usage du cross bitume par le vélo. Considéré donc comme une pratique populaire, émanant directement des quartiers populaires, l’idée c’est surtout de venir s’approprier l’espace public centralisé, celui d’un centre-ville, en faisant rameuter différents vélos transformés par soi-même. On se rassemble, on se donne des missions et on ride entre les voitures qui continuer de circuler…

Pour aller plus loin, on vous conseille l’histoire de la Bike life sur la chaîne youtube de BikeLife Hall of Fame par Ben et Jo ici.

HTP Reportage ! Les ateliers Percustra

Cela fait maintenant 5 ans que les Percussions de Strasbourg participent à dynamiser le quartier en proposant notamment au sein de leur instrumentarium des ateliers tout public pour fabriquer de la musique ensemble.

HTP Radio s’est invité en juin dernier dans les coulisses du spectacle le plus attendu de l’année sur la scène du théâtre de Hautepierre et en a profité pour aller à la rencontre des participants. Mais c’est quoi au juste les ateliers Percustra? Le principe? Les codes? ça parle à qui?

Les réponses à l’écoute ici !

Un grand merci à François Papirer, artiste musicien percussionniste pour avoir pris le temps de répondre à nos questions.

> Le concert Jungle room 1 Der Abend

« S’inspirant du poème Der Abend, de Friedrich von Schiller, et de sa mise en musique par Richard Georg Strauss (op. 34 – Zwei Gesänge – no. 1), François Papirer et ses acolytes vous proposent une plongée dans la savane, au coeur d’une végétation tropicale. La biocénose qu’elle abrite produit une extraordinaire richesse sonore. Mais sait-on encore à quoi ressemblent les chants d’oiseaux. Que reste-il de notre lien avec la nature depuis nos jungles de béton ? »

François Papirer

Pour ceux qui ne pouvaient pas être présents, découvrez ici l’enregistrement du concert :

>C’est qui les Percussions de Strasbourg?

À l’origine, ce sont 6 percussionnistes de musique contemporaine, compositeurs et interprètes qui ont pu notamment transmettre leur répertoire à d’autres générations de musiciens. À leur actif aujourd’hui : plus de 1700 concerts dans 70 pays, 350 oeuvres, une trentaine de disques, de multiples récompenses et prix dont un Diapason d’Or et une Victoire de la musique classique en 2017.

Ils disposent d’un instrumentarium unique au monde, implanté dans le quartier de Hautepierre, place André Maurois, depuis plus de 40 ans.

Pour faire l’expérience du lieu, RDV ce dimanche 22 septembre dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine, les Percussions de Strasbourg font visiter leur espace de 10h à 17h.

> Le prochain rdv pour s’inscrire aux ateliers :

Fabriquer des rythmes en collectif, ça vous parle? Début des ateliers à partir de novembre 2019 ! Vous pouvez vous inscrire par mail à l’adresse rp@percussionsdestrasbourg.com ou en téléphonant au 07 68 25 26 33 !

HTP Explore ! Où sont cachés les oiseaux ?

Depuis le mois de mai, HTP Radio explore la vie des oiseaux à Hautepierre.

Quels oiseaux on retrouve dans le quartier? Comment vivent-ils ? en symbiose avec qui? avec quoi? Quels sont leurs besoins?  C’est quoi les cris spécifiques les plus facilement reconnaissables? Quelles phrases nous racontent-elles? pour nous dire quoi? Que pouvons-nous faire pour améliorer leur cadre de vie? Et au final ça nous sert à quoi de mieux comprendre la vie des oiseaux?

Dans le cadre de l’atelier périscolaire médita-SON, l’équipe d’aventuriers a pu explorer un bout de quartier au travers d’une balade à l’écoute des oiseaux environnants avec pour principes apprendre à les débusquer, comprendre l’intérêt de leur présence, écouter plutôt qu’entendre…

Dans un autre temps, Manon Kaupp, actuellement en formation BPJEPS Éducation à l’environnement au sein du collectif Horizome, est allée à la rencontre de Marc Keller, animateur nature à l’association de Ligue de Protection des Oiseaux d’Alsace, pour nous parler d’avantage des oiseaux de Hautepierre.

Le podcast en écoute ici !

Un documentaire-fiction journalistique original avec :

deux échantillons sonore, la bande annonce française du film les oiseaux d’Alfred Hitchcock, en 1963 et un échantillon d’une archive INA de Michel Simon prédisant la sixième extinction de masse, en 1965,

des enregistrements de la balade découverte des chants des oiseaux dans le cadre de l’atelier #MéditaSON avec Dina, Dercio, Sarha, Aya, Sina, Roumaïssa, Anis, Mouadh, Mehdi, Zeynep, Basit et Ahmed, enfants de CP et CE1 de l’école Catherine, 

Et un entretien avec Marc Keller, animateur nature de la Ligue de Protection des Oiseaux – LPO d’Alsace. Mai 2019

Merci à tous et toutes pour ces découvertes partagées !

Un documentaire signé Manon Kaupp et Pauline Desgrandchamp.

de la nourriture au pied des immeubles

> Un chant : un oiseau, saurez-vous les reconnaître?

1- le rouge-gorge familier

2- le moineau domestique

3- la fauvette à tête noire

4- le cochevis huppé

5- la mésange charbonnière

6- l’hirondelle rustique

7- le corbeau freux

J’irai manger chez Sarah

Pour nous, la cuisine, c’est avant tout une source de transmission. C’est également un temps où l’on apprend à se connaître, à découvrir l’autre au travers des techniques, des senteurs et des goûts… Et le repas alors… ? Un moment de convivialité et d’échange où chacun.e peut partager des anecdotes de vie et de famille… La preuve avec cette émission inédite où au delà de sa diffusion radiophonique, il s’agit de profiter du moment présent riche de rencontres entre générations de femmes et cultures différentes.

 

 

Mercredi 15 mai, Waïla, Elnara, Malka et Pauline se rendaient pour HTP Radio chez Sarah qui habite la maille Karine, engagée au sein de l’association Femmes actives, afin d’apprendre une nouvelle recette de cuisine. Un moment fort en émotions permettant de lier recette de cuisine et souvenirs personnels.

Retour en podcast sur le temps passé ensemble afin d’en tracer une histoire multiculturelle :

 

> Recette du soir : Le poulet à l’ananas et au choux

Difficulté : *  // Temps de préparation : 25 minutes // Temps de cuisson : 15 minutes // Satisfaction gustative : *****

 

 Ingrédients pour 5 personnes :

 

-1kg d’ailes de poulets

-3 poivrons de couleur différente

-une boîte d’ananas en conserve

-une boîte de petits maïs en conserve

-un chou type pak choï

-un gros oignon blanc

-deux gousses d’ail

-une pincée de gingembre en poudre

-un filet d’huile d’olive

-un filet de sauce d’huîtres

-quelques noix de cajou torréfiées

-1kg de riz basmati

 

Débuter par rincer le riz basmati, puis selon votre matériel (cuiseur à riz ou casserole), préparer la cuisson de votre riz avec sel et un petit bouillon.

Dans deux poêles différentes, faire revenir les ailes de poulet avec l’ail et l’oignon.

Pour la première poêle, il s’agit de cuire le poulet version sucré salé : y ajouter le gingembre et l’ananas, laissez cuire le tout puis ajouter une petite cuillère de farine de riz pour épaissir un tout petit peu le jus de cuisson. Au dernier moment, ajouter les noix de cajou que vous aurez préalablement torréfiées et les poivrons coupés en morceaux (pas trop petits, sinon cela deviendra de la ratatouille). L’astuce c’est de toujours penser que les légumes doivent rester croquants à la dégustation…

Pour la deuxième, il s’agit de cuire le poulet avec son chou pak choï, version salé amer : même principe que pour la première poêle, cuire le poulet avec un filet de sauce huître et huile d’olive, laissez griller l’ensemble, y ajouter une petite cuillère de farine de riz pour épaissir le jus, puis au dernier moment y ajouter les petits maïs et les feuilles de pak choï que vous aurez préalablement coupées grossièrement. Laisser cuire deux trois minutes.

Voilà, c’est prêt, il ne reste plus qu’à déguster entre nouvelles initiées !

Une émission proposée par Elnara Memmedova, réalisée par Pauline Desgrandchamp avec la complicité de Waila Cury.

Un grand merci à Sarah Bougrin de nous avoir accueillies comme sa propre famille, la suite au prochain épisode !

Radio Comptoir ! Le chantier participatif de l’Odylus

D’avril à juin, le collectif Horizome, également porteur du projet artistique, préparait avec l’association l’Étage, les lieux du commun au sein de l’Odylus, une ancienne aile de la clinique Saint-Odile dans le quartier de Neudorf transformé durant 18 mois en une résidence d’accueil et d’hébergement à destination de familles et personnes isolées.

Ainsi, un premier grand chantier ouvert fut préparé au mois de mai et mené vaille que vaille par Horizome avec l’aide de plusieurs résidents de l’Odylus et de cinq étudiants qui avaient embrassé la cause. Big up à Joséphine, Claire, Laurine, Yao et Léo!

Des personnes de l’extérieur et quelques voisins les rejoignirent pour donner un coup de main à la pâte malléable qu’était l’Odylus en ces débuts tâtonnants. Louis, Laetitia, Sabrina…,

Retour avec ce podcast liant petites interviews, ambiances sonores et création binaurale, permettant de garder trace des tous premiers moments passés à l’Odylus…

Et si vous voulez plus d’informations sur le projet Odylus, direction le blog dédié !

Au pied de ma tour #1 ! Sadraque Pinto

> Rencontre radiophonique avec Sadraque

 

Sadraque Pinto est producteur de clips, fondateur et couteau-suisse du crew Éclipse prod, il vit à la Eley.

  • Son âge : 16 ans

  • Son blase : Draqsa

  • Son style : créatif et motivé

  • Sa spécialité : La production de clips de freestyle

  • Sa devise : « Rien est impossible »

 

 

> Les moyens de faire du crew Éclispe prod

Eclipse prod, c’est avant tout un groupe d’amis. Une famille soudée de 5 jeunes agés de 16 ans, qui ont décidés de s’autonomiser en créant leur propre label de productions de vidéo-clips made in HTP. Ils proposent gratuitement à des freestylers des environs, la réalisation de l’image et de leur son. Ils sont managers, beatmakers et clippeurs…

Le logo d’Eclipse productions

 

Présence sur les réseaux sociaux, Achat commun de matériel technique, formation en autonomie au pragmatisme, accompagnement éducatif au sein de HTP Radio, rencontre avec des professionnels du monde du cinéma… Leur moyens de faire, c’est de faire ! Et c’est ça qu’on aime à HTP Radio, une fabrication par soi-même permettant par le test et les erreurs que l’on commet d’élargir ses champs d’action, de partager et de mettre en commun pour se professionnaliser au fur et à mesures de nos expérimentations.

> Les réseaux sociaux comme lieu de diffusion des artistes locaux

Pour mieux se faire connaître et diffuser leur créativité, les freestylers investissent les réseaux sociaux de manière tactique. Instagram représente une scène publique des plus massives pour présenter en avant-première des lives ou des vidéos Youtube, permettant aux rappeurs de poser leur flow sur la toile numérique. Chaque compte (fcb, insta, snap etc) est utilisé pour faciliter la venue sur la plateforme vidéo Youtube afin d’augmenter la quantité de vues par vidéo postée…

Instagram est aussi le lieu des rencontres, où producteur et artiste échangent leur numéro et se retrouvent à Hautepierre pour concevoir leur production collective. Chez Éclipse prod, c’est au studio de HTP Radio que se construit le montage musicale et les clips : enregistrement des voix et mixage, rencontre d’autres labels strasbourgeois (La Krimmeri, les Sons d’la rue, HTP Gang) tous les mercredi aprem…

 

Exemple en vidéos d’une collaboration entre  Meï, chanteuse Rn&B et Éclipse prod :

 

 

HTP reportage ! la réouverture de la piscine

Depuis le début de l’été, la piscine de Hautepierre a réouvert ses portes après cinq années de grands travaux. En mars dernier, HTP Radio se rendait en avant première à la visite de cet équipement faisant peau neuve, organisée par la direction de Proximité Hautepierre et la direction des Sports de l’Eurometropole de Strasbourg.

 

En écoute ici, une narration originale  signée Marie-Elodie Savary, étudiante en DSAA In Situ Lab, en stage actuellement chez HTP Radio!  Un reportage entre bruits mécaniques _traces des travaux encore en cours à l’époque_ et sonorités aquatiques _sortes d’empreintes identitaires des lieux_

 

Merci à Sophie et Fiona, volontaires en service civique, pour les prises de sons!

> C’est quoi les changements notables ?

Mise en service en 1987, la piscine de Hautepierre a fermé ses portes à la fin de l’été 2015 pour les réouvrir le samedi 7 juillet 2018.

Au programme de la rénovation :

-diminution du bassin intérieur afin de faciliter l’apprentissage de la natation,

-mise aux normes pour les personnes à mobilité réduite et accessibilité aux familles,

-réfection des vestiaires qui deviennent mixtes,

-création à l’extérieur d’un bassin nordique ouvert toute l’année.

 

Pour retrouver les horaires et informations supplémentaires > cliquez ici !

 

Tout baigne à HTP?

> En quoi le récit permet-il de donner sens au reportage?

L’action de mêler récit et reportage peut être vue en deux temps. Le premier est selon le dictionnaire  » l’action de recueillir à leur source des informations d’actualité ou d’intérêt documentaire et de les relater directement, aussi objectivement que possible « , il s’agit là du reportage. On veut juste récolter le plus de données sans parti-pris artistique et presque le livrer tel quel. Dans un deuxième temps, il est possible de relier reportage et récit, cela se passe au niveau du montage des informations. Dès lors que l’on décide de garder ou de supprimer certains éléments, nous faisons des choix teintés de subjectivité. Ainsi, choisir de narrer un reportage, c’est se servir de ces éléments bruts afin d’en créer une histoire qui suit un fil conducteur et qui aura besoin d’autres sources sonores pour l’aider à raconter. C’est également insuffler des émotions que l’on veut faire ressentir à l’auditeur, afin qu’il fasse parler son propre imaginaire.

 

Ici, plus qu’une découverte de la piscine d’Hautepierre, nous vous proposons de vous laisser emporter aux bruits des vagues.

 

J’irai manger chez vous #pilote ! Au jardin du coin

Le jardin du coin, situé dans la maille Catherine, abrite le plus extraordinaire des fours à pains du quartier. Fabriqué avec de la terre cuite qui a séchée durant deux saisons, ce sont plusieurs jardiniers accompagnés de ZaïMo, artiste et jardinier et Clémence Ollier, étudiante en DSAA In Situ lab, qui ont réalisé cet objet traditionnel de la cuisine méditerranéenne.

 

HTP Radio a suivi tout au long de la saison du jardin, de mars à hier matin, les plats confectionnés par les jardiniers du coin. Des galettes de pain marocaines à la pâte à pizza, chacun(e) dévoile sa recette maison puis déguste en commun les plats tout juste sortis du four !

 

> En écoute ici, les recettes contées !

 

le four est activé !

préparation des pizzas – août 2018

> Vous aussi, vous avez envie de partager vos astuces de cuisine ?

Vous aimez la cuisine et partagez vos recettes et astuces, pourquoi ne pas le proposer de manière radiophonique ? Invitez HTP Radio chez vous, nous ramenons les courses !

 

Une émission midinale où l’on se rend chez des habitants pour apprendre à réaliser une recette de cuisine spécifique à la culture des hôtes. Il s’agit à la fois d’enregistrer la réalisation du plat, de demander une playlist musicale en lien avec le plat cuisiné ou la culture de l’hôte pour ensuite en composer un montage original.

Notre objectif,  relier recette de cuisine et souvenir personnel pour en tracer une histoire multi-culturelle radiophonique !

 

Une proposition de Karimène, Elnara et Pauline pour HTP Radio